Cliquez sur les photos pour agrandir
 
 
 
 
 
 
 

Pour la petite histoire, mentionnons que, dans le passé, l’Homme-Assistant a été appelé alternativement : Apache, Malfaiteur, Mannequin, Paillasse et le dernier en date, Homme d’Attaque.
Chacun de ces termes porte, en lui-même, une philosophie de l’art du dressage.

 
Quoi qu’il en soit, si l’HA est le partenaire des chiens et des conducteurs, il lui faudra aussi être pour eux un adversaire, car il doit, lors des concours, collaborer avec le juge, pour aider ce dernier à classer les chiens par ordre de mérite. S’il se contente d’un comportement passif, il n’est qu’un pantin articulé, tout juste bon à se faire mordre. Si son rôle est de permettre au juge d’évaluer la qualité du chien, il lui faudra se mettre en opposition avec le chien.
C’est une position difficile que celle de l’HA, mais il doit toujours la tenir dans le meilleur esprit sportif.
 

Les 3 règles d’Or de l’HA :

  • L’HA sera d’une impartialité absolue
  • Il n’infligera jamais, en aucune manière, une douleur physique au chien
  • Il devra se comporter comme s’il n’avait pas de costume de protection et donc, utiliser la vivacité, la ruse, la menace et l’esquive pour se défendre ou impressionner le chien, ce qui nécessite une excellente condition physique.